mardi 8 mai 2018

Cécile Mouvet remporte le 5e PRIX ANNICK LANSMAN


CECILE MOUVET
remporte le cinquième
PRIX ANNICK LANSMAN
avec sa pièce
Etendre ses branches sur le monde
*** Le Prix
Annick Lansman, institutrice et cofondatrice des éditions Lansman (qui se consacrent essentiellement au théâtre francophone) est décédée en octobre 2005. Un groupe de proches et d'amis a créé un prix littéraire et théâtral dans le domaine de l'enfance pour commémorer sa personnalité et son action. Ce prix (important par le nombre de partenaires impliqués et les prolongements offerts au lauréat) souhaite valoriser un texte pouvant à la fois constituer la base d'un spectacle de qualité pour des publics de moins de 13 ans et participer au développement du plaisir de lire le théâtre à partir de 9/10 ans. Il a été attribué en 2010 à Les ours dorment enfin de Geneviève Billette (Québec), en 2012 à Le sable dans les yeux de Bénédicte Couka (France), en 2014 à Titan d'Isabelle Richard-Taillant (France) et, en 2016, à Respire de Daniela Ginevro (Belgique).

Succès confirmé pour la cinquième édition
Trente-huit auteurs (France, Belgique, Canada, Italie, Suisse, Hongrie) ont proposé un texte. Douze pièces ont été retenues par le pré jury composé d'une dizaine de personnes choisies par les organisateurs qui ont lu l'ensemble des textes. Pour rappel, le nom des auteurs en lice n'est dévoilé qu'à la fin de l'opération. Tous les choix se font donc uniquement sur les textes.
Les douze textes retenus peuvent se prévaloir du titre de "Finaliste du PRIX ANNICK LANSMAN 2018" : Olipo, Jean-Pierre Borlon (Belgique/FWB) ; Chant prépubère au bord de la grand-route, Simon Boulerice (Canada/Qc) ; Fortuna, Ariane Buhbinder (Belgique/FWB) ; Deux petits indiens, Stanislas Cotton (Belgique/FWB) ; Pour l'amour de Mambi, Philippe Curé (France) : En terre se taire, Valériane Demaerteleire (Belgique/FWB) ; Suspendue au néon, Loris Liberale (Belgique/FWB) ; Flamme, Lormelle Merdignac (France) ; Etendre ses branches sur le monde, Cécile Mouvet (Belgique/France/ Québec) ; Grizzly, Gaël Octavia (France/Martinique) ; La petite fille aux tissus, Charlotte Vancoppenolle (Belgique/FWB) ; Clémence, Danielle Vioux (France).
Un jury international
L'une des originalités du Prix réside dans le fait que ce sont les partenaires, s'engageant à assurer une promotion à l'auteur et à sa pièce, qui participent au vote. Ces 23 partenaires sont, pour cette édition : L'Arrière-Scène (Beloeil/Ca) ; l'association Nova Villa / Festival Méli'môme (Reims/Fr) ; la Bibliothèque et le service culturel de Morlanwelz (Be) ; le Centre culturel régional de Dinant (Be) ; le CED-WB (Manage/Be) ; Co-lecteurEs (Grenoble/Fr) ; la Compagnie Fond de Scène (Ermont/Fr) ; la CTEJ (Bruxelles/Be) ; le CREA / Festival Momix (Kingersheim/Fr) ; Ekla (La Louvière/Be) ; Emile&Cie (Carnières-Morlanwelz/Be) ; le Facteur Théâtre (Reims/Fr) ; IThAC (Manage/Be) ; le théâtre La Catapulte (Ottawa/Ca) ; La montagne magique (Bruxelles/Be) ; le théâtre jeunesse Les Gros Becs (Québec/Ca) ; la Ligue de l'enseignement Nord (Fr) ; la Ligue de l'enseignement Sud (Fr) ; la Maison Théâtre (Montréal/Ca) ; le Petit Théâtre de la Vièze - La Bavette (Monthey/Sui) ; Textes en l'air (St-Antoine-l'Abbaye/Fr) ; Très Tôt Théâtre (Quimper, Fr) ; les Tréteaux de Haute Alsace (Mulhouse/Fr).
A l'issue des décomptes de voix, le prix a été attribué à Cécile Mouvet (Belgique/France/Québec).
Elle bénéficiera d'une bourse de 1.500 euros, d'une résidence à Mariemont (Wallonie/Belgique), de l'édition de son texte et de sa diffusion à travers le monde ainsi que, bien sûr, de toute la promotion que les 23 partenaires se sont engagés à mettre en place autour de la pièce et de l'auteure entre mai 2018 et août 2019.
La présentation en avant-première de l'ouvrage aura lieu à Québec le 3 juin 2018 à l'initiative du théâtre jeunesse Les Gros Becs dans le cadre du Carrefour international de théâtre. La remise officielle du prix aura lieu à l'hôtel de Ville de Morlanwelz le 22 septembre en collaboration avec l'Administration communale, le Syndicat d'initiative, IThAC, le CED-WB et Emile&Cie.
*** L'auteure, Cécile Mouvet
Dans son enfance, Cécile Mouvet lit beaucoup, écrit un peu et joue souvent la comédie à ses parents. Plus tard, elle passe une licence de Lettres Modernes et Etudes Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris). Elle devient libraire à la Librairie du Rond-Point à Paris - dédiée aux Arts du Spectacle - et se spécialise dans le répertoire dramatique jeune public. Elle apprivoise la scène et le spectacle vivant comme assistante à la mise en scène du Théâtre du Phare (dirigé par Olivier Letellier) et de la compagnie Miel de Lune. Elle se spécialise dans le théâtre d'objet, le conte et le mouvement. Elle crée également sa propre compagnie (Un Pavot dans la Mare), au sein de laquelle elle met en scène et écrit différents spectacles. Elle donne également des ateliers de sensibilisation et création en théâtre et mouvement.

Et bien sûr, aujourd'hui, Cécile Mouvet (qui a la double nationalité belge et française et vit actuellement entre le Canada et l'Europe) lit toujours beaucoup, écrit toujours autant et joue... parfois !
Etendre ses branches sur le monde est sa première pièce primée et publiée.
*** La pièce, Etendre ses branches sur le monde
Dans le pays de Lia, quand un enfant naît, la famille plante un arbre dans la cour de la maison et fête l'événement avec tout le village. Très vite pourtant, elle remarque qu'il n'y a qu'un arbre par maison : ces enfants n'auraient donc jamais de frère ou de sœur ? Un jour, sa maman disparaît. Tout le monde s'inquiète de cette absence : le voisinage, mais aussi et surtout les élagueurs officiels chargés de faire respecter la loi et de couper les branches superflues. Les rumeurs vont bon train.
Lorsque maman réapparaît, elle porte un grand couffin où gigote une petite sœur. Pour respecter la tradition, il faut donc planter un deuxième arbre, différent du premier pour ne pas trop attirer l'attention. Car Méi, la nouvelle venue, n'aura aucune existence officielle, ne portera pas de nom, ne pourra pas aller à l'école ni paraître en public. Pour Lia, c'est un lourd secret à porter, d'autant que les élagueurs zélés surveillent de près la vie du village et n'ont aucune pitié pour ces arbres qui sont à la fois le terrain de jeu et le refuge d'une enfance discrète qui ne demande qu’à s’épanouir.
Avec Lia et Méi, nous partageons une histoire faite de courage, de conflits, de rêves, de colères, de poésie et surtout d'une furieuse envie d'exister en étendant ses branches sur le monde.
Le livre sera disponible à la vente en librairie le 14 mai en Belgique, le 25 mai en France et le 1er juin au Canada. Pour les autres pays, contacter directement l'adresse ci-dessous.
*** Financement et nouveaux partenaires
Tout le déroulement du prix a été placé sous le signe du bénévolat des participants et des associations assumant les dépenses sur fonds propres. Les frais généraux d'organisation seront pris en charge sur un fonds ouvert au décès d'Annick Lansman et alimenté par les dons des particuliers et des associations ou institutions. Il est toujours possible de verser une participation financière sur ce compte : IBAN : BE53 0834 1570 8253  /  BIC : GKCCBEBB / Titulaire LANSMAN   /   Mention Prix Annick Lansman.
Par ailleurs, il n'est pas trop tard pour accueillir de nouveaux partenaires souhaitant aider à la promotion du texte lauréat 2018 et à l'organisation du prochain Prix dont l'annonce sera diffusée en 2019.

Pour toute information complémentaire :
PRIX ANNICK LANSMAN / Emile&Cie
19 Place de La Hestre à B-7170 MANAGE (Belgique) 
+32.64.237.840  - prix.annick.lansman@gmail.com

Merci à tous ceux qui voudront bien donner écho à cette information. Nous ne disposons pas de service de presse et, pour cet aspect aussi, nous nous permettons de compter sur la collaboration de chacun.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire